278nu79h

Les animaux sont utilisés comme modèles d’humains pour la recherche de traitements psychologiques, médicaux, maladies et blessures. Dans des recherches biomédicales, des scientifiques font des tentatives et évitent les différences naturelles entre les humains et d’autres animaux en les infectant de façon non naturelle avec des maladies d’humains dans l’espoir qu’ils en souffriront de la même façon que nous. Le fait que des scientifiques aient à créer des maladies sur des animaux indique que ces méthodes ne sont pas appropriées ni applicables dans l’étude de maladies et d'autres maux sur les humains.

En développant de nouvelles technologies génétiques, les chercheurs biomédicaux reconnaissent l’augmentation des occurrences de souffrance, du taux de mortalité élevé et d'autres conséquences négatives sur la santé de millions d’animaux utilisés. Des dizaines de milliers d’animaux, comme des porcs et des primates ont été tués pour essayer de produire des cellules, des organes et des tissus pour la transplantation sur les humains (xenotransplantation).

De plus, les animaux utilisés dans d’autres types de recherches souffrent également d’extrême angoisse physique et psychologique alors qu’ils sont intentionnellement brûlés et blessés (e.g. traumatisme à la moelle épinière et au cerveau), qu'ils sont utilisés comme modèles d’enfants brutalisés (e.g. privation maternelle), ou qu'ils sont forcés à devenir dépendant de drogues et d’alcool.

Texte tiré du site http://www.massacreanimal.org/